Résultats 2021 du baromètre des villes cyclables

Après plusieurs mois d’enquête, grâce à l’action collective des bénévoles et des communes qui ont permis la qualification de 17 villes de l’agglomération en 2021, les résultats ont été publiés le 10 février 2022 à l’occasion du congrès de la FUB auquel a bien entendu assisté Place au Vélo.

Une participation record en Maine-et-Loire

La participation à cette 3ème édition du baromètre vélo a dépassé toutes nos attentes, que ce soit au niveau local de l’agglomération d’Angers, au niveau départemental ou au niveau national. 1625 communes qualifiées (=avec plus de 50 répondants) dont 43 en Maine-et-Loire et 17 dans Angers Loire Métropole. En 2019, seules 3 communes étaient qualifiées dans l’agglomération !

Pour la première fois, nous avons une photographie de la cyclabilité d’une grande partie du Maine-et-Loire et de l’agglomération angevine. Près de 90% de la population de l’agglomération est concernée par ces résultats qui donnent à chaque municipalité des éléments clés pour leur politique cyclable.

17 communes qualifiées sur l’agglomération d’Angers

Retrouvez sur la carte et le tableau suivant les 17 vs 29 communes de l’agglomération d’Angers qualifiées au baromètre des villes cyclables 

Chaque ville est colorée selon son climat vélo mesuré grâce à vos précieuses réponses. Ce climat vélo est obtenu à l’aide de la note globale qui est classée en 8 climats : de G, climat très défavorable à A+, climat excellent.

Il est important de préciser que cette cartographie des climats vélo est la première du genre sur l’agglomération. Jamais dans l’histoire nous n’avions pu avoir une évaluation de la cyclabilité d’une importante partie de l’agglomération en territoire et sur la quasi-totalité de la population.


Données issues de Palmarès du Baromètre des Villes Cyclables 2021 (parlons-velo.fr)

Les villes de l’agglomération se situent toutes entre un climat Défavorable (F) et Plutôt Favorable (C).

Saint-Barthélémy-d’Anjou, Montreuil-Juigné et Avrillé apparaissent comme les villes les plus favorables à l’usage du vélo. Angers suit juste derrière, à 0,06 pts du climat « Plutôt favorable ». Trélazé ferme la marche avec la note la plus basse et en climat « Défavorable » à la pratique du vélo.

En faisant la moyenne non pondérée des climats, on obtient une note de 3.13, soit un climat globalement moyennement favorable à la pratique du vélo dans l’agglomération d’Angers.

Chaque commune fait partie d’une catégorie basée sur les définitions de l’Insee. Si l’on compare la note de la commune à la note de sa catégorie, à l’exception de 4 villes, toutes les villes de l’agglomération se situent au-dessus de leur catégorie (tableau ci-dessous). Ceci rappelle que même si le territoire est loin d’être le paradis des cyclistes il reste plus cyclable qu’ailleurs en France. Cela montre le retard pris par la France et le potentiel d’amélioration de notre territoire.

a carte semble faire apparaître un lien entre voies vertes et climat plutôt favorable. Les 3 villes classées C (Saint Barthélémy, Montreuil-Juigné et Avrillé) sont toutes reliées à une voie verte, aménagement séparé du trafic motorisé sur de longues distances et connecté à plusieurs points des villes concernées.

Nous publierons prochainement des articles détaillés pour chaque ville.

Evolutions de la cyclabilité depuis 2019

Chaque répondant avait la possibilité de donner son avis sur l’évolution de la cyclabilité de chaque ville depuis 2019.

A partir de ces réponses, on peut calculer un indicateur d’évolution comme expliqué dans le schéma ci-dessous. Cet indicateur peut aller de -100% si chaque répondant indique que la situation s’est beaucoup dégradée, et jusqu’à +100% si chaque répondant indique que la situation s’est beaucoup améliorée. Un score proche de 0 indique une situation globalement identique à 2019.

Montreuil-Juigné, Les-Ponts-de-Cé et Saint-Barthélémy-d’Anjou semblent être les villes où le ressenti cyclable s’est relativement amélioré depuis 2019, avec une évolution supérieure à 20%. Très concrètement, Montreuil-Juigné n’a pas connu de dégradation selon les répondants et la moitié des répondants ont considéré que la situation s’était au moins un peu améliorée. Tandis que pour Saint-Barthélémy-d’Anjou la situation s’est dégradée selon 10% des répondants, est restée identique pour 39% et s’est améliorée pour 50%.

Ensuite, on retrouve Angers, Avrillé, Feneu, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Rives-du-Loire-en-Anjou et Verrières-en-Anjou avec un indicateur entre 9% et 15%. Pour ces villes, la situation s’est peu dégradée, est restée principalement identique à 2019 et/ou a connu une faible amélioration selon les répondants.

Les plus fortes dégradations concernent Trélazé (-17%), Saint Clément de la Place (-13%) et Bouchemaine (-7%). Les répondants ont déclaré pour ces villes quasiment aucune amélioration conjuguée à une situation identique et une dégradation ressentie par au moins 20% d’entre eux.

En France, Angers recule au profit de villes plus dynamiques

Angers, 2ème de la catégorie des villes de 100 à 200 000 habitants en 2019, a vu sa position nationale fortement baisser en 2021 et quitte le podium. Grenoble reste 1ère de cette catégorie, a connu la meilleure progression parmi les grandes villes et figure désormais à la 1ère place pour les villes de plus de 100 000 habitants. Même en étant première, elle a su établir une dynamique positive fortement ressentie par une majorité de cyclistes.

Annecy, Tours et Le Havre ont connu également de fortes progressions dans les villes de 100 à 200 000habitants et ont dépassé Angers sur la période 2019-2021.

Désormais 5ème parmi les villes de 100 à 200k habitants, Angers passe également de la 5ème place à la 9ème place parmi les grandes villes.

Retrouvez ci-dessous le TOP 15 des grandes villes avec le rang 2021 et leur rang en 2019.

Comme on peut le voir, le sentiment d’évolution est assez faible et cela se retrouve dans les notes par thème. Concrètement elles sont identiques à 2019. La sécurité reste le point noir pour les cyclistes angevins et les services / stationnement le point fort.

Nous publierons un article plus détaillé pour la ville d’Angers mais on peut déjà dire que les sentiments sont mitigés d’après les notes et les commentaires. On note une amélioration de la sécurité sur les grandes axes (Albert Blanchoin, Millot, Promenade Jean Turc, Mail des présidents, Charles de Gaulle), une meilleure prise en compte des cyclistes lors des travaux avec un fort bémol concernant les travaux du tramway et une meilleure écoute de la part des élus. On perçoit aussi un sentiment de déception avec la livraison des premiers aménagements du tramway (Avenue Patton). La proximité avec les piétons est très mal ressentie par les usagers tout comme les discontinuités successives. Sentiment de déception aussi sur des aménagements récents en bandes cyclables. On note une attente forte pour des aménagements séparés sur les grands axes et dans les carrefours. Séparés des bus, séparés des piétons, séparés du flux motorisé.

Les cyclistes angevins attendent une rupture forte dans le choix des aménagements cyclables. Ils souhaitent des aménagements séparés des autres flux (piétons, bus, voitures), sécurisés, continus et bien entretenus. C’est la dernière étape logique du partage de l’espace public pour assurer un développement pérenne de la pratique du vélo, en cohérence avec les objectifs du PLUi, des plans vélo local et national et des résultats des assises de la Transition Ecologique.