Points noirs

  Points noirs  

 

 

En tête des points noirs à Angers : le gros rond-point à feux Ramon-Doyenné-Joxé, un chassé-croisé de voitures pressées où on ne voit pas beaucoup de vélos, et ça se comprend. Et dans le prolongement, le boulevard Gaston Ramon qui mène vers le pont Jean Moulin par une deux fois deux voies très chargée, sans bandes cyclables mais avec pas mal de poids lourds.

Autres points noirs toujours non résolus : la liaison des Ponts-de-Cé vers Angers par un très inconfortable toboggan, le retour acrobatique (file de gauche obligée) du Parc-expo en direction d’Angers, les étranglements de chaussée (avec interruption brutale de la voie cyclable) pour protéger les traversées piétons devant certaines écoles.

Enfin résolu avec la création d’un rond-point, le tourne à gauche depuis le Bd de Coubertin par le pont Langlade en direction de l’avenue Montaigne débouche sur… rien. Une fois passée la ligne de chemin de fer, le cycliste se retrouve sur un trottoir, et doit continuer à pied jusqu’aux feux de l’avenue des Deux-Croix.